-    Massage, relaxation, détente, écoute.

massage gay paris

  MASSEUR PARIS  Massage deep tissue, trigger point









Trigger points : petites densités  dures présentes dans les muscles qui entraînent des douleurs, parfois même à distance de leur localisation. 
Préchauffage et massage avec des mouvements courts ou circulaires et de courte durée
  
MASSAGE DEEP TISSUEIl n’y a pas de coupure entre les fascias, ils sont tous reliés entre eux, comme une toile d’araignée qui parcourt notre corps de la tête aux pieds, de la superficie à la profondeur, sans aucune interruption. Ainsi, on peut comprendre que chaque partie du corps est reliée aux autres, comme les mailles d’un gilet de laine. 
  • Les fascias  compartimentent et relient entre elles toutes les structures anatomiques de notre corps.
  • Dotés de souplesse et d’élasticité, les fascias ont un rôle d’amortisseur.
  • Les fascias permettent le glissement d’un plan par rapport à un autre (entre 2 muscles, entre 2 organes, entre un muscle et un organe, etc.) garantissant une fluidité dans nos gestes.
  • Les fascias ont la propriété de changer de consistance pour s’adapter à tous les mouvements du corps. Grâce à ses protéines, le fascia réagit (comme la synovie) à la température. Avec l’augmentation de la chaleur, les protéines du fascia passent de l’état de gel figé à plus fluide. Cette capacité fait en sorte que le fascia sain, mobile, ayant un apport de sang normal, se fluidifie et devient plus souple et adaptable.
Le fascia change de consistance et passe d’un état liquide et souple à une matière rigide et déshydratée lorsque l’on expérimente une tension mécanique trop forte, une sur-utilisation, une mauvaise posture ou une inactivité. Ce changement de consistance entraîne des douleurs et des tensions musculaires qui amènent une diminution du flux sanguin.       Comme pour la plupart des tissus, l’irritation du fascia ou du muscle crée une inflammation locale. Une inflammation chronique est la cause de fibrose (épaississement du tissu). Cet épaississement et les micro-adhérences qui peuvent se former entre les différentes couches de tissus, amènent de la douleur et de l’irritation, créant une tension musculaire réflexe, qui à son tour, augmente encore plus l’inflammation.                                                                                                                      Ce cycle auto-entretenu peut heureusement être brisé avec l’aide, entre autres, de modifications dans la posture et les habitudes gestuelles, d’étirements et de techniques de massage appropriées.